Quels vins choisir pour accompagner vos plats ?

Partager un repas en famille ou entre copains est l'un des plaisirs que nous aimons tous. Et un bon repas signifie aussi le bon vin pour l’accompagner. Il faut savoir, pour être un bon hôte, quelle bouteille de vin pour accompagner les produits cuisinés aussi bien au déjeuner qu'au dîner ? 

Les différents vins et les procédés d'obtention.

La boisson obtenue après fermentation du jus du fruit de la vigne est produite pour tous les palais et tous les budgets. Pour savoir comment dénicher de bonnes bouteilles à petits prix, consultez ce site. Le vin existe en trois grandes catégories : les rouges, les blancs et les rosés. À l’intérieur de cette différenciation des couleurs on a les vins effervescents, les vins secs, les vins demi-secs, les vins moelleux. 

On sait que l’obtention de la couleur est due au contact de la peau contenant les tannins avec la chair blanche du raisin. Quant aux expressions sèches, demi-sèches et moelleuses, elles font référence au niveau de sucrosité, c’est-à-dire la quantité de sucre par litre. Les vins secs sont non sucrés, les vins demi-secs contiennent en 5 et 10 grammes et les vins moelleux entre 10 et 45 grammes. Le sucre tient son origine du temps laissé au raisin pour mûrir.

Associations vins, viandes et poissons.

Au cours d'un repas, il est d'usage de boire les vins blancs et rosés avant les vins rouges. Les premiers sont meilleurs lorsqu'ils sont servis frais tandis que le vin rouge peut se boire à température normale. Pensez donc aux vins blancs ou rosés pour les apéritifs et pour accompagner vos entrées. Ils se marient bien avec les crustacés. 

La cuisson du poisson influence le choix du vin pour l’accompagner. Un vin blanc fait bonne compagnie avec du poisson au four alors que le poisson fumé se déguste très bien avec un verre de vin rouge. Pour vos pièces de viande rouge ou blanche, il est conseillé d’associer les saveurs douces avec des vins légers et les saveurs marquées ou fortement épicées avec des vins plus tanniques