Les taxis conventionnés : que faut-il savoir ?

Les taxis conventionnés sont approuvés par la CPAM. Il s'agit d'un autre mode de transport payé par les primes d'assurance maladie. Il peut donc être utilisé partout où des déplacements liés à la santé sont nécessaires. Il peut s'agir d'un voyage de retour après une opération ou une visite chez le médecin.

Taxi conventionné : qu’est-ce que c’est ?

Les taxis conventionnés sont utilisés pour les trajets couverts par le système de sécurité sociale. Ils sont donc utilisés pour transporter les patients entre leur maison et un centre de soins. Ils ne diffèrent pas en apparence des taxis traditionnels.

Les services réguliers de voiture de taxi sont liés à la CPAM par un accord selon lequel le chauffeur peut assurer le transport médical du client. Cependant, le client ne bénéficie pas d'un assistant médical à bord. Cette fonction n'est disponible que dans les ambulances.

Comment fonctionnent les taxis conventionnés ?

Une prescription médicale est nécessaire pour utiliser les services des compagnies de taxi conventionnés. C'est généralement le médecin qui traite le patient qui s'en charge. Ce document spécial certifie que le patient n'est pas autorisé à conduire sa propre voiture ou à utiliser les transports publics.

Cela signifie qu'ils ne peuvent pas obtenir les soins médicaux dont ils ont besoin par eux-mêmes. Le patient peut contacter n'importe quelle compagnie de taxi pour organiser un transport et doit préciser ses besoins.

Lorsqu'ils arrivent à destination, ils présentent leur carte d'assurance maladie et leur bon de transport et ne paient rien. Si le patient ne peut pas produire ces documents, le chauffeur de taxi émettra une facture, que le patient devra envoyer aux autorités sociales pour être remboursé.

La sécurité sociale couvre 100 % des frais de voyage liés à des examens, des traitements médicaux recommandés par un médecin, ainsi que les frais de voyage pour l'hospitalisation des femmes enceintes et des enfants de moins de 30 jours.