La résistance d'une cigarette électronique : quel est son fonctionnement ?

Communément appelé cigarette électronique, l'e-cigarette est aujourd'hui une alternative optimale à la cigarette traditionnelle ou classique. Son introduction sur le marché a pour but principal limité la consommation du tabac, un fléau pour la société. Cet accessoire est composé de plusieurs éléments parmi lesquels on distingue la résistance, l'élément essentiel du fonctionnement de l'e-cigarette. Voici un article qui passe en revue cet élément et fait un focus sur son fonctionnement.

Que faut-il savoir de la résistance d'une cigarette électronique ?

La résistance de la cigarette électronique est un élément indispensable au bon fonctionnement de la cigarette. Elle représente la source sans laquelle la cigarette électronique ne servirait à rien. C’est un élément qui se compose essentiellement d'un fil résistif entouré par du coton. Dans la plupart des cigarettes électroniques, elle se présente sous la forme d'un cylindre métallique disposé à l'intérieur du clearomiseur ou réservoir. Chaque élément de la résistance de la cigarette électronique à un rôle préciser. En effet, le coton a pour rôle essentiel d'absorber le liquide électronique contenu dans le réservoir de la cigarette. Le filament résistif, son rôle c'est de produire la chaleur indispensable pour transformer le liquide électronique imbibé par le coton en vapeur. La valeur de fonctionnement de cette résistance est exprimée en ohms comme la plupart des résistances et elle possède des puissances bien définies.

Quel est le fonctionnement de la cigarette électronique ?

Comme son nom l'indique, la source d'énergie de cet accessoire est le courant électrique. Dès qu'elle est mise en marche, le courant électrique se met à travers la résistance. À partir de cet instant, le filament résistif qui est entouré par le coton imbibé du liquide électronique commence par s'échauffer. La chaleur qui se dégage de ce filament se propage dans le coton ce qui entraîne l'évaporation du liquide électronique. Cette évaporation est l'équivalent de la fumée que génèrent les cigarettes classiques et c'est cette vapeur que le vapoteur aspire. Il est à noter que le bon fonctionnement de la résistance d'une cigarette électronique réside dans le fait qu'elle ne soit pas trop usée. Si ce n’est pas le cas, alors le vapoteur aura comme impression qu'il est en train d'aspirer un produit brûlé. Dans ce cas, il est préférable de la changer.