Faire du Kayak : quelles en sont les conditions ?

Le kayak est une activité sportive qui donne beaucoup de sensations et requiert de l’endurance. Néanmoins, plusieurs règles réglementent la pratique de cette activité. Surtout pour ceux qui veulent la pratiquer librement, hors d’un club de kayakistes. Le présent article vient à point nommé pour vous en dire plus.

L’accès aux eaux est-il limité pour la pratique de ce sport ?

L’accès aux rivières que ce soit pour pratique du kayak où la pêche sur ce type d’embarcation est également réglementé. Pour plus d’informations, regardez ici. En effet, l’accès à un cours d’eau domanial est libre. En revanche, les embarcations à moteur ne peuvent s’aventurer dans ces zones. Elles sont, en effet, réglementées par des textes, qui interdisent de faire de la vitesse dans ces eaux maritimes. Il est donc possible de faire du kayak sur un cours d’eau domanial, mais il faut respecter un « code de la route version maritime » en donnant la priorité aux navires commerciaux. Par ailleurs, les cours d’eau qualifiés de non domaniaux, c’est-à-dire les ruisseaux et rivières soumis à l’ancienne réglementation, sont régis par le droit privé. C’est en général dans ces zones que se rencontrent les embarcations de type pagayable.

Kayak bénéficie — il d’une droite circulation différente pour naviguer ou pêcher ?

Les engins nautiques comme le kayak bénéficient du droit à la libre circulation, que ce soit dans une rivière ou sur une mer. Toutefois, ce droit de circulation ne concerne pas les eaux closes ou encore les plans d’eau qui ne sont pas alimentés par une eau courante. De même, il est possible aux kayakistes de naviguer dans certains sites accessibles au public. Seulement, il faudra se rendre par voie terrestre à condition que la route soit praticable et bien dégagée. Cependant, si l’accès à ces cours d’eau nécessite de passer par un terrain privatif, il faudra obtenir l’accord du propriétaire terrien. Les autorités locales auront également leur mot à dire. Par ailleurs, il est possible de déclarer un plan d’eau à usage particulier ou sportif, à condition de disposer du dossier légal qui justifie son exploitation privative. En d’autres mots, un club de kayak qui souhaite exploiter des plans d’eau sur une période définie doit obtenir l’accord des autorités locales.