A quel âge contrôler son taux de PSA ?

Le dépistage du cancer de la prostate à travers l’étude du PSA est recommandé aux hommes dont l’âge est compris entre 50 et 70 ans. Ce dépistage ne s’inscrit pas dans le cadre des dépistages ordinaires et habituels. Qu’est-ce que le PSA ? Quels sont les taux de PSA ? Quand s’en inquiéter ?

Qu’est-ce que le PSA ?

L’antigène prostatique spécifique est une protéine créée par la prostate et que l’on retrouve dans le sang de tous les hommes. Il a pour rôle de liquéfier le sperme afin de faciliter la libre circulation des spermatozoïdes. Ainsi, le PSA est un marqueur des affections prostatiques et, notamment, du cancer de la prostate. Les médecins urologues invitent alors les hommes dont l’âge dépasse 50 ans à effectuer un dosage de PSA pour connaître votre taux de psa.

Les taux normaux de PSA

Avant qu’une valeur du taux de PSA ne soit admise, il faut connaître la technique mise en œuvre. Le taux normal de PSA varie en fonction de l’âge. Ainsi, pour les hommes de moins de 50 ans, le taux normal de PSA est de 2,5ng/Ml. Pour ceux dont l’âge est compris entre 50 et 60 ans, le taux de PSA est de 3,5ng/Ml. Quant aux hommes âgés de 60 à 70 ans, le PSA se retrouve à 4,5ng/Ml.
Cependant, pour effectuer un dosage des PSA, le patient doit avoir au minimum 50 ans, et au maximum 75 ans. Cela permet d’évoquer le diagnostic et de suivre l’évolution du cancer de la prostate, Le dosage normal n’exclue pas la présence d’une tumeur de la prostate.

Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter de son taux de psa?

Le taux sanguin d’antigène prostatique peut augmenter en présence d’une tumeur de la prostate, de la prostatite chronique, de l’hypertrophie bénigne de la prostate, de l’éjaculation récente et du toucher rectal. Cette augmentation est parfois associée aux symptômes urinaires. Toutefois, le taux de PSA peut être en dessous de la normale. C’est un cas rare qui peut tout de même marquer une possibilité de présence du cancer prostatique ; d’où la nécessité des examens complémentaires. Ainsi, la consultation s’avère nécessaire lors de la modification des mictions chez l’homme dont l’âge dépasse 50 ans.