3 domaines d’activités dans lesquels peuvent exercer les micro entrepreneurs

La micro entreprise est un très bon régime qui permet à toutes personnes salariées, retraitées ou un demandeur d’emploi de cumuler ses activités avec d’autres. Mais, avec ce régime, toutes les activités ne sont pas autorisées. Découvrez donc à travers cet article 3 domaines d’activités que vous pouvez exercer.

Activités commerciales

Ce domaine consiste à acheter des marchandises, des denrées ou des biens que vous allez revendre sur le marché. De plus, les services liés à la restauration rapide font également partie de ce domaine. Comme les autres entreprises, vous devez vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) afin que votre micro entreprise soit immatriculé. Toutefois, si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur la procédure d’immatriculation, consultez le site salonmicroentreprise.com.

Les activités artisanales

La production, la transformation d’objets ou la réparation sont les activités autorisées dans ce domaine. Il y a également les métiers de potier, de céramiste ou d’ébéniste qui en font partie. À cet effet, si vous envisagez de devenir micro entrepreneur dans ce domaine, il est primordial que vous remplissiez certaines obligations. Il s’agit dans ce cas d’avoir une immatriculation au répertoire des métiers, des qualifications professionnelles requises et si possible votre assurance. Toutefois, vous devez surtout avoir le respect de la règlementation et des normes techniques.

Les activités libérales

La micro entreprise n’est pas accessible à toutes les activités libérales. En effet, seules celles qui relèvent de la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse) ou de la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants) peuvent être exercées avec ce statut.

La CIPAV regroupe les activités telles que les architectes, les ingénieurs, les experts agricoles, les fonciers, les formateurs, les géomètres, les accompagnateurs ou les traducteurs. Alors que la SSI regroupe les astrologues, les consultants, les exploitants d’auto-écoles, les dessinateurs, les magnétiseurs, les chiromanciens ou les designers.